ULM Littoral - Baptême de l'air dans les Landes et le Pays-basque

Des excursions inoubliables !

 

Vol tranquille ? Vol sensation extrême ? Découvrez l’immensité de l’océan séparé de la forêt des Landes par un cordon de dunes… C’est magique !

Nos prestations

ulm landes pays basque
Précédent
Suivant

L’ULM, une autre façon de découvrir le littoral du Sud des Landes et le Pays Basque

A bord d’un ULM, venez embrasser d’un regard tout le port de Capbreton, survoler les lacs et les golfs,  découvrir l’infini des plages, l’immensité de l’océan et mille détails que vous n’aviez jamais remarqués.

Grâce à un pilote professionnel comptant plus de 1500h de vol à son actif et à du matériel haut de gamme, vous pourrez découvrir les magnifiques vues aériennes du Littoral Sud des Landes à bord d’un appareil très sûr qu’est l’ULM (il peut voler et atterrir même sans moteur).

Cette activité est accessible à tous, même aux enfants à partir de 7 ans, aux personnes âgées ou encore aux personnes handicapées (grâce à un siège adapté).
2 options possibles au départ de la piste d’ULM de la commune de Benesse Maremne, à 30 minutes de Biarritz :
– le vol découverte de 15 ou 30 minutes au dessus du littoral,
– ou pour les amateurs d’émotions sportives, le vol sensations.

Offrez un baptême en ULM, achetez un bon cadeau !

Pour un anniversaire, une fête, ou toute autre événement, vous souhaitez offrir un baptême de l’air en ULM à vos amis, votre famille ?

Choisissez le vol que vous souhaitez offrir, n’hésitez pas à nous contacter au 06 19 92 96 78 pour réserver votre bon cadeau.

Volez comme un oiseau en ULM !

Alors que Leonard de Vinci essayait déjà de son temps à imiter le vol des oiseaux avec un système reproduisant le battement des ailes, l’ULM n’existe que depuis une trentaine d’années. L’ULM est issus du du mouvement du vol libre dont le deltaplane était le premier acteur. Le deltaplane nécessitant du relief pour décoller, très vite, certains pilotes ont l’idée d’ajouter un petit moteur sur des ailes de deltaplane.

Les premiers ULM étaient des pendulaire, et s’est fortement développé dans les années 80.

Pour devenir pilote d’ULM, il faut obtenir le brevet de pilote ULM3, délivré par par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC).

Le diplôme n’est valable que pour la classe d’ULM à laquelle le pilote a été formé lors de la formation initiale.

Les ULM se répartissent en différentes classes, qui correspondent toutes à des caractéristiques techniques précises (source wikipedia) :

Classe 1, les paramoteurs

Baptême en Paramoteur à Tallard ⋆ Paradrenalin'Un ULM paramoteur est un aéronef monomoteur sustenté par une voilure souple ou de type parachute. Il répond aux conditions techniques suivantes :

  • la puissance maximale est inférieure ou égale à 60 kW pour un monoplace et à 75 kW pour un biplace ;
  • la masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et 450 kg pour les biplaces

Classe 2, les pendulaires

ulm pendulaireUn ULM pendulaire est un aéronef monomoteur sustenté par une voilure souple sous laquelle est généralement accroché un chariot motorisé. Il répond aux conditions techniques suivantes :

  • la puissance maximale est inférieure ou égale à 45 kW pour un monoplace et à 60 kW pour un biplace ;
  • la masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et 450 kg pour les biplaces, ces masses peuvent être augmentées de 5 % dans le cas où l’ULM est équipé d’un parachute de secours, ou de 10 % dans le cas d’un ULM à flotteurs. Le parachute et son installation répondent à des conditions techniques fixée par le ministre chargé de l’aviation civile ;
  • la vitesse de décrochage ou la vitesse constante minimale de vol en configuration d’atterrissage (Vs0) ne dépasse pas 65 km/h en vitesse conventionnelle (Vc).

Classe 3, les multiaxes

ulm multiaxe Un ULM multiaxe est un aéronef sustenté par une voilure fixe. Il répond aux conditions technique suivantes :

  • la puissance maximale est inférieure ou égale à 60 kW pour un monoplace et à 75 kW pour un biplace ;
  • la masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et 450 kg pour les biplaces, ces masses peuvent être augmentées de 5 % dans le cas où l’ULM est équipé d’un parachute de secours, ou de 10 % dans le cas d’un ULM à flotteurs. Le parachute et son installation répondent à des conditions techniques fixée par le ministre chargé de l’aviation civile ;
  • la vitesse constante minimale de vol en configuration d’atterrissage ne dépasse pas 65 km/h en vitesse conventionnelle.

Classe 4, les autogire ultra-léger

ulm autogireUn autogire ultraléger répond aux conditions techniques suivantes :

  • la puissance maximale est inférieure ou égale à 75 kW pour un monoplace et à 90 kW pour un biplace ;
  • la masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour les monoplaces et 450 kg pour les biplaces. Ces masses peuvent être augmentées de 5 % dans le cas d’un autogire équipé d’un parachute de secours ;
  • la charge rotorique à la masse maximale est comprise entre 4,5 et 12 kg au m2.

Classe 5, les aérostat dirigeable ultraléger

ulm aérostat Baptême en ULM au Pays Basque et au sud des LandesUn aérostat dirigeable ultraléger répond aux conditions techniques suivantes :

  • la puissance maximale est inférieure à 75 kW pour un monoplace ou à 90 kW pour un biplace ;
  • pour un multimoteur, ces valeurs sont les puissances cumulées ;
  • le volume de l’enveloppe d’hélium est inférieure ou égale à 900 m3 ;
  • le volume de l’enveloppe d’air chaud est inférieure ou égale à 2 000 m3.

Classe 6, les hélicoptère ultraléger

Un hélicoptère ultraléger répond aux conditions techniques suivantes :

  • monomoteur dont la puissance maximale est inférieure ou égale à 80 kW pour un monoplace et à 100 kW pour un biplace ;
  • la masse maximale est inférieure ou égale à 300 kg pour un monoplace et à 450 kg pour un biplace. Ces masses peuvent être augmentées de 10 % dans le cas d’un ULM à flotteurs ;
  • la charge rotorique à la masse maximale est comprise entre 8 et 20 kg au m2.

Nombre de pratiquants en France :

De 400 Licenciés en 1996, elle en a plus de 17 000 aujourd’hui, cela représente plus du tiers de tous les pilotes européens.

Trouver la base aérienne des Landes

Coordonnées GPS :

43°38’23.6″N 1°23’24.7″W

1er itinéraire – En venant de Cap Breton :

  1. prendre la direction de l’entrée de l’autoroute (ne pas la prendre)
  2. continuer direction Benesse Maremnes
  3. prendre à gauche 50m avant le rond point accédant la nationale 10 (suivre fléchage ULM)
  4. continuer sur le chemin de Carrère jusqu’à passer sous l’autoroute (suivre fléchage ULM)

2ème itinéraire – En venant de Hossegör :

  1. prendre direction Angresse
  2. à partir d’Angresse prendre direction Benesse-Maremnes
  3. prendre le chemin du Hagna à droite 100 m avant le pont qui passe sous l’autoroute (suivre fléchage ULM)
  4. continuer sur le chemin (suivre fléchage ULM)

3ème itinéraire – En venant de Bayonne :

  1. passer par Labenne en direction de Benesse-Maremnes
  2. au rond point de Benesse-Maremnes sur la N10 prendre direction Capbreton
  3. tourner à droite 50 après le rond point sur le chemin de Carrère jusqu’à passer sous l’autoroute (suivre fléchage ULM)

Nos articles à la une

Vol en ULM ou en autogire ?

Parmi les planeurs ultra légers motorisés, on rencontre l’ULM et l’Autogire. Ces deux aéronefs sont de gabarits relativement similaires, mais ne fonctionnent pas exactement de

baptême de l'air en ULM

Découvrir l’expérience de l’ULM

L’ULM (plus précisément un « planeur Ultra Léger Motorisé ») est un appareil qui vole… Cet aéronef ne peut embarquer que deux personnes tout au plus (pilote